La MeuhChine: CNC Libre, Low-Cost et Réplicable arrive bientôt!

On désigne par CNC (Commande Numérique par Calculateur) une machine-outil commandée par ordinateur ou une carte électronique (ce n’est donc pas l’utilisateur qui déplace un outil mais des moteurs).

Composition d'une CNC
Composition d’une CNC

En savoir plus sur l’usage de votre CNC.

Les CNC se déclinent en fonction de leurs outils et de leur utilisation : fraisage, tournage, découpe laser, impression 3D, découpe jet d’eau, découpe plasma, soudure, et beaucoup d’autres encore. Il existe des machines de toutes tailles, de la petite CNC 3 axes (X, Y et Z) à faire soi-même, jusqu’à l’énorme machine 7 axes industrielle.
Plans de la MeuhChine v1.0
Plans de la MeuhChine v1.0

Alors comment la machine travaille ?

Tout d’abord, l’utilisateur modélise sur ordinateur une pièce en 3 dimensions avec un logiciel comme Sketchup. Puis ce modèle est converti en un fichier « G-Code » utilisé pour la fabrication numérique. Ce fichier définit automatiquement les déplacements le long des axes, la vitesse, la mise en marche de l’outil, etc… En fonction des spécificités de la machine (taille des moteurs, du plan de travail). Ce fichier est ensuite envoyé sur la carte électronique de la machine qui exécute tous ces ordres, automagiquement !

Petite machine DIY
Petite machine DIY

Mais pour fabriquer quoi ?

Aujourd’hui, grâce à internet et à la démocratisation de ces machines (logiciels libres ou souvent gratuits, machines libres vendues en kit à prix bas) et de Wikipedia, des objets émergent ! Le but de ce mouvement est de créer un réseau de partage de créations et de distribuer la production.

Un particulier peut dessiner un modèle 3D, puis le partager sur internet. N’importe qui dans le monde peut alors le télécharger et le produire localement. Le site thingiverse.com est spécialisé pour l’impression 3d, opendesk.cc et wikihouse.cc  permettent de mutualiser des plans de découpes de meubles et de maisons.

Le cas « Meuhchine »

L’impression 3D se démocratise très vite, mais des efforts restent à faire pour rendre accessible au plus grand nombre les fraiseuses numériques qui restent chères. C’est l’objectif que s’est fixé l’équipe de la Meuhchine — proposer une fraiseuse numérique grand format à moins de 2000€.

Dans cette grande famille, la MeuhChine fait partie de la branche des fraiseuses.

C’est une machine 3 axes qui permet de découper des panneaux de bois de 2m50 par 1m20. Une défonceuse est fixée sur un chariot qui se déplace précisément dans 3 directions en découpant des pièces. L’automatisation permet donc d’avoir des formes parfaites, aussi complexes soient-elles.

Cette machine-outil permet de construire toutes sortes de structures en bois de grande taille. En assemblant des pièces découpées, il est possible de faire du mobilier, et même des maisons! (la preuve en image)
Wikihouse : la maison DIY !
Wikihouse : la maison DIY !

Pour cela, la machine est pensée pour être réplicable avec peu de matériel. La plupart de ces pièces peuvent être imprimées en 3D et usinées dans le bois avec une fraiseuse. Le reste des pièces est standard (roulement de roller, vis et profilés d’aluminium qu’on retrouve dans les magasins de bricolage).

Concept OpenSource !

La Meuhchine est donc développée selon le principe de l’Open Source Hardware. On privilégie la coopération à la compétition. Au lieu de travailler dans un bureau d’étude fermé, l’équipe publie les plans sur internet, et communique un maximum sur le projet. Cela permet de créer une communauté de futurs utilisateurs qui contribuent en apportant compétences, conseils et bonnes idées. Le développement est donc plus rapide et la qualité, la durabilité et l’accessibilité de la machine sont au cœur des préoccupations. Nous imprimons en ce moment les pièces plastiques (voir la vidéo) et espérons sortir un prototype opérationnel d’ici fin 2013!


Pièces 3D Meuhchine
Pièces 3D Meuhchine
Vous pouvez nous suivre et contribuerici
Note : cet article est sponsorisé par RadioSpares.com

 

Coding As Performing Art (CAPA)

Le 30 septembre, se tiendra là premiere session CAPA de Lille.
Ce sera à Euratechnologie, dans le hall, de 12:15 à 13:15.

Qu’est un qu’un CAPA?

CAPA veut dire « Coding As Performing Art ». C’est une performance live de développement logiciel. Plus qu’une performance, c’est un « performing art » comme le théatre ou la peinture en live. Un CAPA se fait souvent en musique.

Un exemple (enregistré, ce n’est plus vraiment du « performing art », mais ça donne l’idée):

Un CAPA a pour but de faire vibrer le spectateur à plusieurs niveaux:

  • graphiquement, par la beauté du texte
  • graphiquement, par la beauté de l’exécution du programme
  • programmatiquement, par la beauté de l’algorithme ou la concision du programme
  • programmatiquement, par la beauté des tests
  • musicalement, par la synergie entre écriture du programme et la musique
  • narrativement, par l’histoire que raconte le programme

D’ou viennent les CAPA?

Les Capas sont inpirés des coding katas. Un Kata est un exercice, un Capa est un art. Un capa est mis en musique, scenarisé, et parfois scénographié.
Pour faire simple:
CAPA = code + préparation + musique + live performance

Ca vous intéresse ?

Venez voir les Capas de deux artistes le lundi 30 septembre de 12:15 à 13:15 dans le hall d’Euratechnologie à Lille. Préparez votre propre Capa, la scène est ouverte!

–Martin Monperrus, Raphael Marvie, Nicolas Petitprez

Merci à Uncle Bob pour l’inspiration fondamentale, Euratechnologie (Pierre-Yves Aubert) pour le support technique et tout ceux qui nous montrent le chemin de la puissance créatrice de la programmation.

Pour aller plus loin

Performing Code Katas, par Micah Martin et Kelly Steensma

String Calculator in Ruby by Roy Osherove

CodeBreaker – Marking algorithm in Ruby by Corey Haines

Prime Factors Kata in C# by Rickard Nilsson

Andrew Sorensen in not programming in music but programming music in Scheme

Atelier Arduino & Réseau

Un petit atelier bien cool pour l’été : Utiliser l’Arduino en réseau !

Imaginer ce que l’on peut faire avec un arduino, mais à distance !

  • S’en servir comme un serveur Web,
  • piloter des lumières,
  • récupérer des infos à distance …
  • Publier automatiquement des messages …

Nous allons donc concrétiser quelques une de vos idées (merci de venir avec !), en utilisant une plateforme Arduino standard  + un adaptateur  ENC28J60

Voir ça dans l’agenda : http://lille-makers.org/?ai1ec_event=atelier-arduino-reseau&instance_id=160

 

Juste on le fait !